Dans le cadre du programme «lutte contre la radicalisation en ligne des jeunes au Maroc» mis en œuvre par Rabita Mohammadia des Oulémas en partenariat avec le PNUD au Maroc, et financé par le Gouvernement du Japon, un atelier de formation a été lancé jeudi 15 juillet 2021 au siège de la Rabita à Rabat.  

Ce sont 40 jeunes issus de la société civile et originaire de la région de Rabat qui ont été invités à participer à un atelier de trois jours. M. Mohammed Belekbir, un des experts de la Rabita Mohammadia des Oulémas en charge de la formation, a tenu à rappeler que « l’objectif de cette formation est de rendre les jeunes capable d’analyser et de mettre en exergue les risques liés à la radicalisation en ligne ». Cette formation vise également à approfondir les connaissances des participants sur les risques liés aux contenus de la radicalisation en ligne, à renforcer leurs compétences à identifier les discours de haine et à promouvoir les discours alternatifs.

Les supports de formation ont été élaborés sur la base du rapport de diagnostic des risques liés aux contenus et discours de haine en ligne qui a été développé par les experts de la Rabita Mohammadia des Oulémas entre janvier et mars 2021. Ce diagnostic a rassemblé plus de 150 jeunes, parents et représentants de la société civile dans 7 villes du Maroc et a permis aux experts de la Rabita de recueillir les différents points de vue sur les dangers auxquels les jeunes sont exposés en ligne.

Durant les trois prochains jours, les participants seront sensibilisés à l’approche de l’éducation par les pairs afin de pouvoir devenir eux-mêmes des relais auprès d’autres jeunes. C’est d’ailleurs ce qui a motivé Amina, Kenza et Karim, tous trois membres depuis six ans d’une association nationale, à assister à cette formation afin de pouvoir « sensibiliser par la suite les membres de leur association mais également d’autres jeunes ». Avant de devenir des éducateurs pairs, et comme l’a souligné M. Mohammed Belekbir il faut « permettre aux participants d’identifier les chemins cognitifs relatifs à l’extrémisme chez les jeunes et qu’ils disposent des outils pour pouvoir les changer. Par ailleurs, cette formation vise aussi à développer l’esprit critique des jeunes par rapport aux vidéos en ligne et sur les réseaux sociaux ».

Cet atelier s’inscrit dans le cadre des formations menées par la Rabita Mohammadia des Oulémas qui visent à renforcer les capacités des parties prenantes nationales à utiliser les technologies de l’information et de la communication et les médias pour prévenir l'extrémisme violent et les discours de haine. A ce titre, plusieurs formations ont déjà été menées et ce sont 20 journalistes et bloggeurs ainsi que 80 jeunes universitaires et oulémas relais de la Rabita Mohammadia qui ont été formés.

Ces formations permettront par la suite d’organiser une campagne de sensibilisation à travers une caravane mobile pour animer des séances d'éducation et de sensibilisation sur les risques de la radicalisation en ligne au profit des parents et des jeunes.

***************

Pour plus d'informations, merci de contacter M. Clément Dubayle, Chargé des projets PVE et Gouvernance Démocratique, sur clement.dubayle@undp.org

 

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global