--- Image caption ---

Le gouvernement du Royaume du Maroc, par l'intermédiaire du Ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Économie verte et numérique (MITGDE), a demandé au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), en collaboration avec la La Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED), d'aider à entreprendre l'examen de la politique commerciale de trois secteurs de services, comprenant les services logistiques de produits pharmaceutiques, les services de distribution et les services juridiques. La première consultation avec les parties prenantes marocaines s'est tenue à Casablanca, au Royaume du Maroc, les 21 et 22 octobre 2019.

La directrice des relations commerciales internationales du MITGDE, Mme. El Bouabdellaoui Latifa a ouvert la consultation en soulignant l’importance du commerce des services dans l’économie marocaine, nouveau développement du pays. Elle a également mentionné la nécessité d’améliorer les activités de services afin de soutenir des exportations diversifiées, de renforcer sa compétitivité et d’identifier le potentiel de nouvelles technologies dans les trois secteurs de services. M. Edward Christow, représentant résident du PNUD au Maroc, a mis en exergue les engagements du PNUD de promouvoir la coopération en vue d'un développement plus inclusif et durable. Il a souligné que le Maroc était le premier pays arabe à procéder à un examen des politiques de services dans ces secteurs, ce qui a permis de réfléchir à la manière dont les nouvelles politiques pourraient contribuer à accroître les opportunités commerciales et l'emploi pour les acteurs économiques à l'intérieur du pays et dans d'autres pays. Selon M. Christow « Pour réaliser ce potentiel, un partenariat solide entre le gouvernement et le secteur privé est nécessaire. ».

M. Khairedine Ramoul, spécialiste des affaires économiques au CNUCED, a mis l'accent sur les objectifs de l’Examen de la Politique de Services (EPS), à savoir renforcer la contribution du secteur des services à l'économie marocaine, améliorer la cohérence de l'élaboration des politiques ainsi que les cadres institutionnel et réglementaire du pays concernant le secteur des services.

Une quarantaine de participants, comprenant des experts du commerce des services, des fonctionnaires et des représentants du secteur privé des trois secteurs de services sélectionnés, ont participé activement à la consultation et ont présenté le statu quo du commerce des services au Maroc, la contribution de ces secteurs à l'économie nationale, le niveau de libéralisation, les défis et les nouveaux potentiels. Les discussions ont porté sur les politiques, stratégies, réglementations et institutions au Maroc concernant le commerce des services.

L’expert de la CNUCED a présenté les objectifs, la méthodologie, le processus et les résultats de l’étude théorique de l’EPS, qui constitue un examen de la situation actuelle des secteurs. La consultation a permis aux participants d'acquérir des connaissances sur l'organisation des travaux de l’EPS.

Le Gouvernement marocain, les représentants du secteur privé, le PNUD et la CNUCED ont vivement remercié le Gouvernement suédois, l’Agence suédoise de développement international (SIDA), pour son soutien, ainsi que la collaboration sur l’intégration du commerce des services dans la politique commerciale du Maroc. Les participants reconnaissent également la contribution du PNUD et de la CNUCED à la réussite de la consultation.

Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global