Slide
Slide
Slide
Slide
Slide

Dans le cadre du programme « d’Appui à la mise en œuvre de la stratégie de la Délégation Générale à l’Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR) », la DGAPR et le PNUD ont mis en place une série d’activités en faveur des détenus mineurs.

En réponse au besoin croissant de consolider les valeurs de tolérance et de citoyenneté la DGAPR a organisé des camps d’été au profil de 727 bénéficiaires parmi les 1164 détenus mineurs, âgés de moins de 18 ans, au sein des établissements pénitentiaires au Maroc.  Ces camps d’été ont eu lieu entre le 3 juillet 2018 et le 10 août 2018 parallèlement au programme national « vacances pour tous » et repartis en 3 périodes de 10 jours pour chacun.

Au programme de ces camps d’été plusieurs activités éducatives, culturelles, artistiques, sportives et sociales ont été mises en œuvre dans les établissements pénitentiaires de Tanger 2, Ait Melloul 2, Azrou, et au Centre de réforme et de rééducation de Casablanca.

De plus, un système d’évaluation a été mis en place pour mesurer l’impact des activités organisées au profit des jeunes détenus. Il en ressort que cette première expérience des camps d’été a été un grand succès et a permis aux détenus mineurs de continuer à profiter de différentes activités à une époque de l’année où la majorité des programmes ne sont pas dispensés. Ceci a évidemment directement impacté l’attitude des jeunes détenus, qui se sont retrouvés dans un environnement plus apaisé. Ils se sont impliqués dans toutes les activités occupant ainsi leur journée.

Le PNUD, à travers les fonds mobilisés par son Programme Régional du Bureau du PNUD Afrique, a souhaité appuyer cette initiative de la DGAPR. Celle-ci s’inscrivant parfaitement dans la démarche commune de promouvoir la tolérance et les valeurs universelles au profit des jeunes au Maroc.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global