Code d’efficacité énergétique dans les bâtiments résidentiels et de renforcement de l’efficacité énergétique dans les bâtiments commerciaux et les hôpitaux au Maroc « CEEB »

De quoi s'agit-il?

La raison d’être du projet est de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation de l’énergie fossile par la maîtrise de la demande d’énergie dans le secteur du bâtiment, secteur dont la part excède 25% dans le bilan énergétique du pays. L’objectif est d’introduire des exigences minimales obligatoires de performance en termes d’efficacité énergétique (EE) dans le secteur  résidentiel par l'intégration d’un Code EE  dans le Bâtiment. Un second objectif consiste à institutionnaliser l’adoption des normes et pratiques EE dans les secteurs commercial et de santé au  Maroc. Les actions proposées ont été conçues pour : (i) supprimer les barrières juridiques, réglementaires et institutionnelles pour l’adoption d'un Code EE  dans le Bâtiment; (ii) promouvoir un dialogue  politique entre les organismes gouvernementaux, les industriels et les promoteurs/propriétaires sur une initiative nationale EE dans le bâtiment; (iii) développer un ensemble de normes EE pour les nouvelles constructions résidentielles ; (iv) renforcer l’acceptation des normes  et pratiques EE par les industriels et les promoteurs/propriétaires ; (v) encourager les projets de démonstration pour  démontrer l’utilité des normes proposées. Le projet s’efforce de stimuler les partenariats publics/privés pour intégrer les considérations EE dans les programmes de construction/ réhabilitation des bâtiments publics et privés.

Qu'avons-nous réalisé à ce jour?

Le Règlement Thermique de Construction au Maroc (RTCM) a été adopté en 2014, il rentrera en vigueur à compter de novembre 2015. A partir de cette date, toutes les nouvelles constructions résidentielles et tertiaires respecteront les exigences minimales de performance énergétique (meilleure orientation des bâtiments, isolation thermique, double-vitrage).  Selon les estimations des experts techniques, l’application du Règlement contribuera, à l’horizon 2035, à la réduction d’environ 2,97 millions de Teq CO2;

188 normes relatives aux matériaux d’isolation, à la conception durable et aux spécifications de vitrage ont été homologuées pour accompagner et faciliter la mise en œuvre de la règlementation thermique dans le bâtiment ;

Les capacités des principaux acteurs du secteur de la construction ont été renforcées (entreprises privées de construction, architectes, promoteurs immobiliers, bureaux d’études, agences urbaines et conseils régionaux) ; au total 1900 personnes, dont plus de 50% de femmes, ont participé à 6150 jours de formation ;

Les nombreux efforts de communication (en particulier audiovisuelle) et de vulgarisation, réalisés dans le cadre du Projet, ont permis de promouvoir l’efficacité énergétique auprès des professionnels et du grand public, moyennant des messages radio et des spots TV simples, attrayants et très efficaces visualisés par plus de 7 millions de personnes ;

Plusieurs guides techniques ont été développés en vue de préparer le terrain et fournir des outils pratiques permettant d’instaurer les bases d’une construction efficace et efficiente ;

Une unité permanente pour le code du bâtiment a été créée au sein de L’ADEREE afin d’assurer l’appropriation du projet par le pays et permettre la pérennisation des acquis. 

Partenaires de financement



Partenaire Montant USD

PNUD

200.000 

GEF

3.000.000 

Déboursement

Année

Montant USD

2009

65.113 

2010

535.569 

2011

479.868 

2012

399.207 

2013

389.504 

2014 1.262.530
2015 104.926

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global