Discours de Bruno Pouezat, Représentant résident du PNUD Maroc, à l'atelier de lancement du Programme d’accompagnement pour la valorisation durable des ksours et kasbahs du Maroc

26 mars 2015

Monsieur Mohammed Nabil BENABDALLAH, Ministre de l’Habitat et de la Politique de la ville.
Monsieur le Ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle 
Mesdames et Messieurs les représentants des agences de coopération
Messieurs les Secrétaires généraux, 
Messieurs les Directeurs de l’Agence du Sud, de l’ANDZOA, de l’ADS, de l’ADEREE ;
Monsieur le représentant du Ministère des Affaires étrangères et de la coopération ;
Elus locaux, représentants des organisations de la société civile et des medias ; 
Collègues des Nations Unies ;
Mesdames et messieurs.
 
 
En tant que Représentant résident du PNUD au Maroc, je suis très heureux d’être ici avec vous pour cet Atelier de lancement du Programme d’accompagnement pour la valorisation durable des ksours et kasbahs. 
 
L’atelier d’aujourd’hui voit aboutir un riche processus de concertation avec nos partenaires, notamment le Ministère de l’Habitat et de la Politique de la ville, le Ministère de la Culture, le Ministère de l’Urbanisme et de l’aménagement du territoire, le Ministère du Tourisme et toutes ses composantes, le Ministère des Affaires étrangères, l’Agence nationale pour les zones oasiennes et l’arganeraie, la Direction générale des collectivités locales, l’UNESCO et d’autres Agences ONU. Je tiens à les remercier tous de leur contribution à la qualité du Programme.
 
Prévu pour une durée de 5 ans (2014-2019), ce projet intégré et innovant va au-delà des actions traditionnelles en matière de réhabilitation des kasbahs et ksours. Son approche d’accompagnement participatif et de proximité sera mise en œuvre à travers quatre axes d’interventions : 
· Un volet stratégique pour l’élaboration d’une stratégie pour la sauvegarde des Ksours et Kasbahs au Maroc.
· Un volet socio-économique pour l’amélioration de l’habitat, la lutte contre la pauvreté et la précarité dans ces zones d’intervention en donnant une vocation économique à ces sites et en renforçant leur attractivité.
· Un volet culturel visant la préservation et la restauration d’un riche patrimoine culturel du Royaume dans les zones oasiennes, notamment à travers des interventions de restauration d’au moins 10 sites.
· Un volet institutionnel visant le développement des capacités des acteurs intervenant dans le domaine.    
 
Le projet capitalise sur l’un des patrimoines socioculturels les plus importants du Maroc, hélas très dégradé. Sur un total historique de 4000 kasbahs, près de 3000 ont déjà disparu. Pour sauver les 1000 qui restent, une intervention stratégique d’urgence s’impose. La dégradation des ksours et kasbahs pose un risque élevé pour la population de ces sites, qui vit déjà souvent en situation de précarité. Elle implique aussi la disparition d’un patrimoine matériel, ainsi que la perte de pratiques et de savoir-faire traditionnels. Il s’agit de relancer les Ksours et Kasbahs non pas en tant que monuments mais en tant qu’espaces de vie.  
 
A échelle internationale, ce Programme reflète l’approche universelle des 17 nouveaux Objectifs du Développement Durable que l’Assemblée générale des Nations unies doit approuver en septembre 2015 – notamment l’élimination de la pauvreté, le travail décent, la réduction des inégalités, ainsi que la résilience des villes et des établissements humains, qui doivent être ouverts, sûrs et soutenables pour tous. 
 
Le Programme est aussi aligné avec le Plan Stratégique 2014-2017 du PNUD et le plan cadre des Nations unies au Maroc 2012-2016, qui visent la réduction des inégalités et de l’exclusion, la résilience et la bonne gouvernance comme ingrédients d’un développement durable inclusif et effectif.  
 
Finalement, ce Programme capitalisera sur l’expérience du PNUD Maroc en matière de développement local dans les régions périphériques du Royaume, s’appuyant sur des méthodes de planification participative éprouvées comme sur des modèles d’économie sociale qui valorisent culture et patrimoine comme tremplins de développement.
 
Notre nouvelle aventure poursuit principalement la récupération d’un espace de vie par la population. Il s’agit de redonner vie à un espace qui touche à l’identité de toute marocaine et de tout marocain, et à un patrimoine immatériel riche en savoir-faire traditionnels et en métiers anciens. Pour y arriver, le Programme vise la valorisation durable et transversale de cet héritage, tout en ayant un impact sur la lutte contre les inégalités (centrée notamment sur le genre et la jeunesse), la création d’activités génératrices de revenus, l’habitat, l’environnement et le patrimoine. Tout ceci dans le but final d’améliorer durablement les conditions de vie de la population. 
 
La démarche du Programme fera aussi la différence. Ce programme s’intègre dans le contexte local en ayant comme principe l’appropriation par la population et l’adaptation à l’environnement naturel. Depuis le début de sa conception, des mécanismes renforcés de gouvernance et de convergence entre différents partenaires ont assuré le partage de façon transparente de tous les éléments d’information nécessaires pour son bon déroulement. 
 
Mesdames et Messieurs, permettez-moi de clôturer ces mots en vous souhaitant un atelier de lancement constructif. Je suis convaincu que l’aventure que nous commençons aujourd’hui sera fructueuse et contribuera à la protection de ce patrimoine matériel et immatériel qui nous concerne tous. 
 
Je vous remercie vivement pour votre aimable attention. 
 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe