Harmonisation et Evaluation des Politiques Publiques : lancement de la deuxième phase du projet conjoint entre le MAGG et les Nations Unies au Maroc

5 oct. 2017

Le Ministre des Affaires Générales et de la Gouvernance, M. Lahcen Daoudi et le Coordonnateur Résident des Nations Unies au Maroc, M. Philippe Poinsot, procéderont à la signature d’un accord de partenariat portant sur la deuxième phase du programme conjoint d’Harmonisation et Evaluation des Politiques Publiques, ce jeudi 5 octobre, au siège du Ministère des Affaires Générales et de la Gouvernance (MAGG). L’accord sera également signé par les représentants de 4 agences et fonds des Nations Unies qui portent ce programme, à savoir, le PNUD, l’UNICEF, l’ONU Femmes et l’OMS.

S’alignant sur les priorités nationales, l’Agenda 2030 pour le développement durable et le Plan Cadre des Nations Unies d’Aide au Développement (UNDAF) 2017-2021, l’objectif principal du nouveau cycle est de mettre en place des dispositifs institutionnels de coordination et d’évaluation des politiques publiques ; d’appuyer la convergence des politiques publiques dans les domaines prioritaires, notamment la protection sociale et les déterminants sociaux de la santé ; et d’accompagner le suivi et évaluation des politiques publiques pour une meilleure convergence et performance de l’action publique.

Cette initiative s’inscrit dans la continuité d’un premier cycle, qui a duré de 2013 à 2016. Ainsi, suite aux recommandations de l’évaluation finale de ce premier cycle, il a été décidé de renforcer le partenariat existant entre le MAGG et les agences des Nations Unies à travers ce nouveau projet tout en capitalisant sur les acquis du cycle précédent.  Durant sa première phase, le programme conjoint d’Harmonisation et Evaluation des Politiques Publiques (HEPP) avait mis en place, les premiers jalons de la démarche intersectorielle en faveur de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, et a engendré une prise de conscience par l’ensemble des acteurs institutionnels des bienfaits de cette démarche.

Le projet s’étalera sur une période de 5 ans et nécessitera un budget global à hauteur de US$ 1.53 millions qui sera pourvu conjointement par le gouvernement et les 4 agences des Nations Unies, signataires de cet accord.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe