Slide
Slide
Slide

Les cours de formations, organisés dans le cadre du programme « Prisons sans analphabétisme » au profit des détenus mis en place par la Délégation Générale à l’Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR), en partenariat avec l'Agence Nationale de Lutte Contre l'Analphabétisme (ANLCA) et avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ont officiellement débuté lundi 4 mars 2019.

L’objectif du programme est double. Il vise à permettre aux détenus de développer à la fois descompétences de base (lecture, écriture et calcul en arabe) à travers des supports éducatifs élaborés pour répondre à leurs attentes et à leurs besoins, et des compétences de vie (développement personnel, vivre ensemble dans le cadre familial et social, respect de l'environnement et des droits de l'homme).

Les cours ont été lancés dans 37 établissements pénitenciers, dont celui de Ain Sebaa 1 à Casablanca qui compte 420 détenus inscrits. A terme, plus de 2000 détenus devraient bénéficier  du programme.

A la prison de Ain Sebaa, cinq détenus formateurs assurent les cours. Sélectionnés par la DGAPR et l’ANLCA sur la base de leurs compétences et de leur engagement,  ils ont bénéficié d’une formation de 15 jours organisée par l’ANLCA  qui leur permettra d’assurer la bonne mise en œuvre des cours. La formation s’est déroulée en deux temps : d’abord des sessions de formation, d’une durée de 10 jours chacune, sur l’andragogie et les techniques d’animation des classes d’alphabétisation; ensuite des sessions de formation sur l’éducation financière de 4 jours chacune.

A., détenu formateur à Ain Sebaa, a rappelé que « le rôle des formateurs ne s’arrête pas à l’animation des cours d’alphabétisme. Nous essayons également d’aider les détenus dans leur développement personnel et leur plan de formation professionnelle ».

Les cours ont lieu à raison de 2 heures par jour, quatre fois par semaine par classe de 25 à 30 personnes. Les détenus étudient 4 matières, dont la communication et l’expression, la lecture et l’écriture, le calcul, et le coran. Des exercices d’évaluation sont organisés après la clôture de chaque module.

Des détenus non marocains bénéficient également du programme. « J’ai envie d’apprendre l’arabe pendant mon incarcération. C’est pour cela que je me suis inscrit à ce programme même si les supports des cours sont en arabe ce qui complique ma compréhension », a indiqué F. détenu francophone à la prison de Ain Sebaa.

En effet, comme M. Khemar, responsable social à la prison locale de Ain Sebaa, l’indique, l’éducation est un des vecteurs qui favorise le mieux la réinsertion et l'acquisition des compétences. L’incarcération ne vise pas seulement à punir, mais également à permettre aux détenus de suivre une formation globale en prison à travers l’éducation et l'enseignement professionnel.

Le programme de lutte contre l’analphabétisme s’étalera tout au long de l’année 2019. Il s’intègre dans le cadre de l’action commune développée par la DGAPR et le PNUD à travers le projet « Appui à la mise en œuvre de la stratégie de la DGAPR », démarré en juin 2017.

Icon of SDG 0 Icon of SDG 04

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe