Le PNUD Maroc partenaire du Ministère du Tourisme pour un tourisme durable et responsable

12 févr. 2016

Ministères, dirigeants d’institutions nationales et professionnels du secteur ont signé la nouvelle charte nationale de tourisme durable

 

A l'occasion de la première édition de la «Journée marocaine du tourisme durable et responsable», qui s’est tenue à Rabat le lundi 25 janvier, le Coordonnateur résident des Nations Unies et Représentant résident du PNUD au Maroc, a signé la nouvelle charte nationale de tourisme durable ainsi que le document de lancement d’un projet en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et le Ministère du Tourisme.

Ministères, dirigeants d’institutions nationales et professionnels du secteur, ils étaient au total 28 à signer cette nouvelle charte qui constitue un cadre de référence pour toutes les parties prenantes. A travers cette signature, les Nations Unies réitèrent leur engagement aux côtés du Maroc pour un développement durable et inclusif qui prend en considération les facteurs économiques, sociaux et environnementaux. Portant sur quatre volets principaux (protection de l'environnement et de la biodiversité, préservation du patrimoine, implication des opérateurs et responsabilité social), la promulgation de cette nouvelle charte vient confirmer le leadership du Maroc après sa participation active à la COP21 et renforce son positionnement à la veille de la COP22, qui se tiendra au à Marrakech en 2016.

Côté projets, Lahcen Haddad, Ministre du Tourisme, Arab Hoballah, chef de la branche villes durables, style de vie et de l’industrie au PNUE et Philippe Poinsot, Représentant résident du PNUD, ont procédé à la signature du lancement du projet de promotion des modes de consommation et de production durables et faibles en carbone au Maroc.

Dans le cadre de la démarche favorisant un développement local intégré, le tourisme durable constitue un volet important dans plusieurs initiatives et programmes du PNUD au Maroc. Le Programme des Oasis du Tafilalet (POT), à titre d’exemple, a pu développer une composante écotouristique en appuyant la création de l’APECTAF (Association des Promoteurs de l'Ecotourisme du Tafilalet) dont les membres ont adhéré à la charte environnementale et bénéficié de formations pour la gestion des hébergements touristiques. L’un de ces bénéficiaires, Hmad Benamar, a d’ailleurs fait partie des signataires de la nouvelle charte nationale de tourisme durable, ce qui représente, pour lui ainsi que ses confrères propriétaires et gérants de gites écotouristiques, une belle reconnaissance de leur engagement en faveur d’un tourisme responsable et à même de promouvoir le patrimoine de la région du Tafilalet.

Avec le POT, le PNUD Maroc n’en est pas à sa première expérience en écotourisme. A sa clôture, et ayant constaté une activité touristique en pleine croissance dans la zone d’intervention (Saghro, le M’goun et Iguernane), le projet transhumance et biodiversité avait élaboré une fiche de durabilité résumant les acquis et recommandations à suivre afin d’assurer la continuité des résultats sur la population locales. En plus des études techniques qui mettent en valeur la biodiversité remarquable de la zone, le projet avait également élaboré des plans d’aménagement intégrés et réalisé un travail d’encadrement de proximité avec les guides et les gîteurs, ce qui a contribué à la redynamisation des associations professionnelles locales.

Plus récemment, en octobre 2015, le PNUD et l’Agence de l’Oriental ont officiellement inauguré la Grotte du Chameau, située dans la commune rurale de Zegzel. Plus de 50 emplois durables ont été créés grâce à la réhabilitation de la Grotte et sa gestion durable vise à renforcer la commune rurale de Zegzel et valoriser les potentialités culturelles, environnementales, touristiques et économiques de la région de l’Oriental. 

En signant la nouvelle charte nationale de tourisme durable, les Nations Unies et le PNUD au Maroc confirment leur engagement à continuer à appuyer leurs partenaires nationaux pour un développement durable et inclusif en conformité avec les nouveaux objectifs de développement durables.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe