Gamification du capital naturel des Arganeraies du Souss Massa Draa

6 déc. 2015

Les participants ont fait preuve de créativité pour élaborer les jeux

 

Et de trois pour l’innovation pour le développement au Maroc ! Après deux ateliers d’introduction au concept de la gamification à l’ENCG Agadir et à la Faculté Pluridisciplinaire de Taroudan, le capital naturel des Arganeraies du Souss Massa a fait l’objet d’un laboratoire d’innovation tenu les 28 & 29 Novembre à Agadir à l’initiative du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et ses partenaires. Cette première a connu la participation de 63 jeunes universitaires dont 30 étudiantes, issus de 7 grandes écoles et facultés et représentant 6 villes du Royaume.

En l’espace de deux jours, l’innovation a été au rendez-vous grâce à la persévérance des jeunes leaders qui n’ont pas manqué de surprendre par leur créativité. Après avoir été initiés aux bases du design, 9 équipes ont réussi à conjuguer gamification et capital naturel en développant 9 prototypes de jeux satiriques dont la finalité est double : sensibiliser à l’importance du capital naturel tout en s’amusant ! L’expérience a constitué une véritable démonstration de l’utilisation des mécaniques du jeu au profit de l’éducation environnementale au Maroc, qui capitalise sur le pouvoir du jeu à catalyser les motivations intrinsèques et extrinsèques des utilisateurs finaux. Les équipes concurrentes continueront à itérer et à tester leurs prototypes pour mieux les adapter aux attentes des utilisateurs finaux. Ils soumettront ensuite leurs concepts à un panel d’experts marocains et internationaux qui accompagneront les meilleures initiatives.

Avec l’essoufflement des approches traditionnelles de sensibilisation à l’environnement, la gamification se veut une des options innovantes qui permet aux praticiens du développement d’interagir avec un public jeune. Le PNUD promeut l’innovation pour développement afin de catalyser les efforts consentis pour l’atteinte des objectifs de développement durable à l’horizon 2030.