Coopérative Al Madania: une modernité soucieuse de ses racines

COOPERATIVE AL MADANIA

En s’engageant sur la mauvaise piste qui mène à Laachouria, personne ne pourrait se douter que ce village fortifié abrite une expérience unique. Fondée en 2005 à l’initiative d’une vieille famille locale, la coopérative Al Madania pourrait bien devenir un modèle pour le développement d’oasis résilientes.

A retenir

  • La coopérative Al Madania a été créée pour valoriser les terres de la tribu et soutenir les pauvres.
  • Le POT a appuyé la coopérative pour l' installation du goutte-à-goutte et l’énergie solaire pour le pompage de l’eau.

Le dynamisme des entrepreneurs d’Al Madania est né de la relation maîtrisée entre une identité collective à la fois fermée et ouverte, entre la tradition et une modernité soucieuse de ses racines, de son histoire et de son patrimoine. « En 2003, explique le secrétaire général de la coopérative, un de nos parents a été hospitalisé à Errachidia où il est décédé. Comme ses proches n’avaient pas de moyens, la communauté a pris en charge les frais liés aux soins et au décès. Ensuite, on a eu l’idée de créer un fonds pour financer les cérémonies de deuil des membres démunis de notre famille. Finalement, en réfléchissant, on s’est dit qu’il valait mieux les aider à gagner leur vie. Et en 2005, on a créé la coopérative Al Madania pour valoriser les terres de notre tribu et soutenir les plus pauvres. » Tous les descendants de l’ancêtre éponyme El Madani peuvent y adhérer. Ceux qui disposent d’un revenu régulier versent une cotisation, alors que les pauvres en sont dispensés.

Mais pas question pour les promoteurs du projet d’échouer sur les mêmes écueils que d’autres coopératives de la région. « On connaissait leurs difficultés, expliquent-ils : les divisions, l’anarchie, le morcellement des terres, la dispersion des énergies, le manque de coordination et la mauvaise gestion. Alors, on a voulu convaincre les anciens de remembrer. » Il a fallu deux ans de débats et de séances de sensibilisation pour y arriver, se souviennent-ils. « Finalement, ils ont accepté de remembrer 15 ha et ont promis que si ça marchait, ils feraient la même chose avec les 35 ha de terres restants. C’est un exemple unique dans la région. »

Le Programme des Oasis duTafilalet (POT) est arrivé à point nommé en 2007 pour étancher la soif d’innovation des enfants de la famille Aït Bel Madani. « On avait déjà l’idée d’introduire des changements pour s’adapter au climat, explique le président de la coopérative. Le POT nous a appuyés pour installer le goutte-à-goutte et l’énergie solaire pour le pompage de l’eau, développer l’agro-écologie, l’élevage de brebis rustiques D’mane et des cultures résilientes comme les plantes aromatiques et médicinales. Ils nous ont fourni du matériel pour la transformation et la commercialisation des dattes et des produits du terroir. Nous avons aussi eu accès à des formations de qualité et à une masse d’informations utiles sur le cadre législatif national, notamment en matière d’environnement et de sauvegarde du patrimoine. »

Dans ce domaine également, les promoteurs d’Al Madania voudraient changer la donne. Ils déplorent la multiplication des bâtiments en dur dans les villages de terre si doux au regard et si parfaitement adaptés au climat. Alors qu’il était déserté et en piteux état, le superbe ksar (village fortifié) en pisé a été en grande partie restauré et équipé de l’eau et de l’électricité. Sur la terre de Laachouria, l’idée d’y créer un gîte rural a germé.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe