Objectifs

Coopérative laitière - Crédit: PNUDCoopérative laitière - Crédit: PNUD

Aux lendemains de l’indépendance, la pauvreté affectait plus d’un Marocain sur deux. Cinquante ans après, des progrès considérables ont été enregistrés, puisqu’elle ne touche plus que 3.6% de la population. Cependant, l’évolution de l’indice de développement humain (IDH) au cours de la dernière décennie a montré que l’exclusion sociale et notamment le faible niveau d’alphabétisation de la population restaient des problèmes préoccupants dans le royaume. En effet, le Maroc, qui était classé au 117ème rang pour l’IDH en 1995, ne se situait plus qu’au 130ème rang en 2012.

En matière de lutte contre la pauvreté, l’objectif du PNUD est de continuer à développer les zones les plus défavorisées, notamment la Région de l’Oriental -à travers le Programme DéLIO-, les Oasis du Sud et les Oasis du Tafilalet à travers le Programme des Oasis du Sud et le Programme des Oasis du Tafilalet. La nouvelle approche consistant en l’intégration « environnement- réduction de la pauvreté a permis d’aboutir à des actions concrètes en mettant l’accent sur : i) la mise en œuvre d’une stratégie de tourisme durable dans les oasis avec l’instauration de 23 circuits touristiques thématiques, l’opérationnalisation de 32 gîtes et de 4 projets de transport écologiques, générant au moins 270 emplois permanents ; ii) le lancement d’un plan de valorisation du patrimoine historique et culturel avec la mise en place de plus de 100 initiatives de création de revenus et d’emplois ; iii) l’engagement d’un plan de valorisation et de commercialisation des produits de terroir dans les oasis en se basant sur les approches « filières » et « Grappes de projets complémentaires ».

Par ailleurs, en 2012, le PNUD a clôturé un premier programme conjoint d’appui à l’Observatoire national du développement humain, qui a permis de renforcer les capacités de cette institution en matière de veille stratégique, de suivi et de mesure du développement humain. Le montage et le lancement d’un nouveau programme conjoint ont suivi, visant l’institutionnalisation de l’évaluation des politiques publiques liées à la réduction de la vulnérabilité. Une base de données en ligne dédiée au suivi et évaluation du développement humain (www.albacharia.ma) a été finalisée et rendue accessible au public.

Egalement clôturé en 2012, le projet visant l’élaboration d’un cadre stratégique national de réduction de la pauvreté : conçu sous l’égide du ministère du Développement social et de la Famille en concertation avec l'ensemble des partenaires concernés et le soutien technique du PNUD, ce cadre méthodologique favorise la coordination, la convergence et la synergie, et préconise une corrélation étroite entre les niveaux politique, économique et social.

Au Maroc comme dans toute la région MENA, les jeunes constituent une priorité sur l’agenda du développement. Après avoir appuyé l’élaboration de la stratégie nationale intégrée pour la jeunesse, le PNUD a lancé en mars 2012 l’initiative YES Green en partenariat avec le Ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, avec l’appui financier du gouvernement du Japon. Ce projet contribue à l’élaboration d’une stratégie d’employabilité des jeunes dans les métiers verts dans deux régions pilotes, l’Oriental et Tanger-Tétouan.

Un autre projet en faveur des jeunes a été initié en 2012 dans le cadre du programme régional « Volontariat de la jeunesse arabe pour un meilleur avenir », qui a permis la tenue d’une consultation nationale des jeunes pour identifier leurs priorités. Les activités programmées pour 2013 devraient aboutir à une prise de conscience du rôle du volontariat dans le développement socioéconomique, à l’amélioration du cadre institutionnel sur le volontariat au Maroc et au renforcement des organisations de jeunesse.

Ces programmes concernaient essentiellement la lutte contre la pauvreté en milieu urbain et périurbain, le développement humain durable et la lutte contre la pauvreté en milieu rural et la promotion de l’emploi. Fondés sur une approche participative et partenariale, les activités du PNUD Maroc dans le domaine de la lutte contre la pauvreté se déclinent en quelques grands projets

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe