Au Maroc, les communautés apprennent à s’adapter au climat

PMF
Les membres de la coopérative Tiamma ont vendu 500 tonnes de bois des vergers aux propriétaires des hammams

Dans la région du Rif, au nord du Maroc, le massif forestier dispose d’un potentiel écologique et biologique majeur grâce à sa richesse estimée à plus de 2000 espèces. Néanmoins, la région est particulièrement vulnérable au changement climatique qui entraîne la régression de la couverture végétale, avec des risques accrus de glissements de terrain, et menaçe les moyens de subsistance des habitants.

«La disparition des forêts était de plus en plus visible et impactait  nos conditions de vie » se souvient Abdelatif Al Barrak, habitant de la commune de Brikcha, classée Site d’Intérêt Biologique et Ecologique (SIBE) par le gouvernement. 

A retenir

  • Les forêts subissent l'impact du changement climatique et de la pression démographique qui menaçent les moyens de subsistance
  • Trois filières d’adaptation au changement climatique ont été mises en place au bénéfice de 4500 personnes
  • Le montant des revenus générés annuellement par le projet s'élève à 30 000 dollars US

Aux menaces climatiques s’ajoute la pression démographique. Dans les villages de la région, de grandes quantités de bois sont nécessaires pour alimenter les foyers domestiques traditionnels à faible rendement énergétique ; ces quantités sont prélevées sur la biomasse à proximité des villages, le plus souvent de façon illicite, impactant négativement le couvert forestier et la biodiversité. En outre, des pratiques agricoles inadaptées aux zones pentues du Rif contribuent à la perte de fertilité des sols. Ces facteurs augmentent la vulnérabilité au changement climatique.

Dans ce contexte, le Programme de Micro-Financements (PMF) du PNUD et du Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM) soutient une initiative qui vise une plus grande durabilité environnementale et une meilleure résilience au changement climatique dans les sites SIBE. 

Pour plus d’impact, le projet a mis en place 3 filières : agro-écologie, bois-énergie renouvelable et fours à gaz performants. Ainsi, 120 agriculteurs ont bénéficié d’une formation sur les techniques de cultures résilientes au climat afin de réhabiliter 75 hectares de terres improductives et optimiser l’usage de l’eau. Un autre groupe de bénéficiaires s’est penché sur la production de bois-énergie renouvelable en suivant une formation sur la taille des vergers et l’amélioration de la performance énergétique du bois en utilisant une plateforme de séchage dédiée. Les femmes, qui jusque là s’occupaient de la recherche de bois pour l’usage domestique (jusqu’à 12 kg par jour par famille), ont pu remplacer les fours traditionnels par des fours à gaz améliorés, ce qui a minimisé non seulement le temps qu’elles mettaient pour assurer l’approvisionnement en bois mais aussi la consommation qui est passée de 9 à 5 tonnes par famille par an.

Ces filières sont gérées par 3 coopératives locales. Abdelatif, aujourd’hui président de la coopérative forestière, est fier de mentionner que « la formation a motivé les 32 membres de notre coopérative à travailler collectivement. Nous avons démarré l'activité d'exploitation par la collecte et le conditionnement de 500 tonnes de bois des vergers que nous avons vendu à des propriétaires d’hammams pour 18.000 dollars US ». 

En effet, les hammams marocains sont de grands consommateurs de bois, jusqu’à 4 000 tonnes par jour.  L’agroforesterie permet à la fois de conserver la fertilité́ des sols en limitant l’érosion et d’obtenir du bois via la taille des arbres fruitiers. Ce bois de taille peut être consommé directement pour répondre aux besoins énergétiques des familles ou vendu et générer ainsi un revenu complémentaire. 

L’initiative bénéficie à près de 1 500 familles, soit environ 4 500 personnes. L’économie d’émissions de CO2 s’élève à 90 tonnes et le montant des revenus générés annuellement par le projet s'élève à 30.000 dollars US. En outre, de nombreux partenaires, dont des associations communautaires, des communes rurales et des services extérieurs, continuent à être mobilisés et la capitalisation des leçons apprises serviront de référence à la constitution d’un programme de plus grande envergure.

 

 

 

Erratum : Dans l’article intitulé « Au Maroc, les communautés apprennent à s’adapter au climat », publié sur le site web du PNUD Maroc en novembre 2015 et repris par certains médias à l’occasion de la journée internationale des forêts qui a été célébrée lundi 21 mars, les statistiques fournies par rapport aux taux de dégradation de la forêt du Rif oriental citées au niveau de l’article ne proviennent pas d’une source fiable et vérifiable, et il ne s’agit pas de statistiques officielles du Gouvernement du Maroc. Le PNUD regrette toute confusion qui aurait pu être causée par cet article.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe