Programme d’accompagnement pour la valorisation durable des ksour et kasbah du Maroc

De quoi s'agit-il?

Les ksour et kasbah sont des constructions ancestrales qui font partie intégrante du patrimoine et de l’identité socio-culturelle des régions présahariennes du Maroc. Ils constituent à la fois un patrimoine matériel (édifices et architecture) et immatériel (pratiques et savoir-faire ancestraux adaptés à cet environnement spécifique), ce qui leur confère une valeur et un potentiel écologiques, touristiques, culturels et socio-économiques uniques.

Ce patrimoine souffre, néanmoins, de dégradation et sa durabilité est fortement menacée y compris dans ses fondements communautaires, culturels, socio-économiques et environnementaux, mettant en péril la qualité de vie de ses habitants dont la majorité est déjà en situation de pauvreté.

Le programme d’accompagnement pour la valorisation durable des ksour et kasbah du Maroc ambitionne d’améliorer les conditions de vie de cette population (en particulier des jeunes et des femmes), en appui aux actions déjà engagées dans ce sens par le Ministère de l’Habitat et de la Politique de la Ville (MHPV), aux législations relatives à la conservation du patrimoine culturel et à la construction en terre et aux stratégies et interventions des Ministères de l’Intérieur, de la Culture, du Tourisme, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, de l’Artisanat, de l’Environnement et des Marocains Résidant à l’Etranger.

Les principaux résultats escomptés du programme sont :

  1. Réhabiliter une dizaine de ksour et kasbah pilotes et améliorer les conditions de vie de leurs populations, notamment en matière d’habitat ;
  2. Renforcer les capacités, informer et sensibiliser les acteurs privés, publics et les populations locales sur le potentiel des ksour et kasbah et sur leurs modalités de valorisation ;
  3. Doter le MHPV d’une vision, d’une programmation, de mécanismes et d’une méthodologie d’accompagnement en matière d’intervention sur les ksour et kasbah à l’horizon 2025.

Le principe directeur de ce programme est donc de favoriser un mode de développement durable qui permette de répondre aux problèmes interdépendants de la pauvreté, de l’inégalité et de l’exclusion tout en évitant l’épuisement irréversible du capital social et naturel et en diminuant les risques résultant de chocs externes. Ce programme est d’une durée de 5 ans et d’un budget global de 13 356 020 USD.

Qu'avons-nous réalisé à ce jour?

   Ksar d’Alnif dans la province de Tinghir: avant et après

Le programme intervient dans les sites sélectionnés selon une approche participative et concertée basée sur l’interaction directe avec les populations et acteurs locaux concernés à travers des études et des visites de terrain, des réunions, des ateliers participatifs, etc. et ce, afin d’aboutir à des actions durables qui auront un impact socio-économique positif sur la population.

Depuis son démarrage officiel au 25 mars 2015 et tout en adoptant cette approche, le projet a pu avancer en matière des 2 premiers résultats ainsi:

Réhabiliter et valoriser 10 ksour et kasbah pilotes de manière durable avec la participation active et effective des acteurs locaux

  • 9 conventions de partenariat ont été signées dont 8 avec les communes abritant les ksour sélectionnés et 1 avec le Ministère de la Culture. D’autres opportunités de partenariat sont en train d’être étudiées ;
  • 10 sites bénéficiaires (2 à Errachidia, 2 à Tinghir, 2 à Zagora, 2 à Figuig, 1 à Ouarzazate et 1 à Tata) ont été sélectionnés selon les critères définis par le document du projet et en fonction de l’urgence de l’intervention requise. Ce choix s’est fait en collaboration et en concertation avec les communes, les autorités locales et les services extérieurs concernés ;
  • Les actions prioritaires en matière de réhabilitation des 10 ksour et kasbah sélectionnés ont été engagées avec un budget avoisinant les 10 millions de dirhams au niveau de :
    • Ksar Amezrou, commune de Zagora ;
    • Ksar Tissergate, commune de Ternata, province de Zagora ;
    • Ksar Taourirt, commune de Ouarzazate, province de Ouarzazate ;
    • Ksour de Ait ElHaj Ali Ihertane et d’Alnif, province de Tinghir ;
    • Ksour de Tabouassamet et d’Ouelad Yahya, commune Essefalat, province d’Errachidia ;
    • Ksour de Znaga et de Lamaiz, commune de Figuig, province de Figuig ;
    • Ksar Allougoum, province de Tata.

Renforcer les capacités, informer et sensibiliser les populations et les acteurs locaux sur le potentiel des ksour et kasbah et sur leurs modalités de valorisation

  • Le programme a été présenté et ses grandes lignes communiquées aux différents acteurs locaux au niveau de 9 provinces du Royaume (Ouarzazate, Errachidia, Tinghir, Figuig, Berkane, Taourirt, Zagora, Tata et Midelt) ;
  • 16 ateliers participatifs avec les autorités territoriales, les élus, les services extérieurs, la population et les associations des ksour sélectionnés ont été organisés pour l’identification des activités génératrices de revenu et des actions prioritaires (4 à Essefalat, 3 à Alnif, 2 à Figuig, 2 à Tinghir, 2 à Allougoum, 2 à Zagora ,1 à Ouarzazate) ;
  • Communication autour du programme lors de la 3ème Conférence des Nations Unies sur le Logement et le Développement Urbain Durable à Quito (Équateur) en octobre 2016 et lors de la 16ème édition du Salon International du Bâtiment au 23 novembre 2016 ;
  • Les études socio-économiques ont été lancées dans les 10 sites, couvrant une population de 8340 habitants afin de déterminer leurs caractéristiques socio-économiques et ce, en vue de mieux répondre à leurs besoins.

Partenaires de financement



Partenaires de financement

Montant (USD)

Ministère de l’Habitat et de la Politique de la Ville

13 056 020  

PNUD

300 000  

Déboursement

Année

Montant (USD)

2015

91 647

2016

568 208

2017 401 699

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe