Intégration des aspects de l’environnement mondial dans le processus de planification stratégique locale et de suivi de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) au Maroc

De quoi s'agit-il?

Travaux agricoles à AkkaCrédit: PNUD

En dépit des efforts déployés par le Maroc pour répondre aux engagements en matière d’environnement mondial, la traduction et la mise en œuvre de ces engagements au niveau local restent faibles, empêchant le gouvernement du Maroc de répondre adéquatement à ses engagements en matière d’environnement mondial au niveau local. Les ressources naturelles du Maroc continuent à subir une dégradation importante aux niveaux locaux – les dégâts sont estimés à 4,6% du PIB de 2003. Ce niveau de dégradation est dû à la faiblesse des capacités et synergies des acteurs institutionnels et locaux ainsi qu’à celle de l’intégration des objectifs des trois conventions. La principale priorité transversale de développement des capacités réside dans le besoin de renforcer les capacités locales pour la gestion environnementale mondiale et de traduire les engagements du Maroc à l’égard des Conventions de Rio en actions locales.

L’objectif du projet est d’intégrer les objectifs environnementaux mondiaux dans les programmes INDH et la planification stratégique locale (PCD). Les principaux résultats du projet sont :
- Le cadre institutionnel pour l’intégration de la gestion de l’environnement mondial dans l’INDH et la planification stratégique locale et le suivi est développé;
- Les capacités techniques, procédurales et institutionnelles pour l’intégration systématique des cibles environnementales mondiales dans l’INDH et la planification stratégique locale sont renforcées;
- Des mécanismes de dissémination de l'information, de gestion des connaissances et de communication  sont établis et opérationnels pour servir les objectifs du projet.

Qu'avons-nous réalisé à ce jour?

1. Cadre institutionnel pour l’intégration de la gestion de l’environnement mondiale dans l’INDH et la planification stratégique locale et le suivi :
- Un Groupe Thématique Régional sur les « Enjeux Transversaux » a été mis en place dans chaque région pilotes : il est composé de 1/3 d’institutions publiques, de 1/3 de collectivités territoriales, et 1/3 de la société civile, et il est chargé d’appuyer l’intégration de l’environnement dans la gestion et planification locale.
- L’élaboration d’un guide méthodologique et d’un cadre de références et directives régionales d’Intégration de l’Environnement au niveau Local (IEL).
- La formulation des indicateurs de suivi et évaluation de l’avancée vers les cibles environnementales mondiales est prise un compte dans l’élaboration du guide méthodologique cité ci-dessus. Pour leur identification, une revue des listes d’indicateurs relatifs aux trois conventions aux niveaux international et national seront prises en compte.
2. Les capacités techniques, procédurales et institutionnelles pour l’intégration systématique des cibles environnementales mondiales dans l’INDH et la planification stratégique locale sont renforcées
- Un plan de renforcement de capacités des acteurs locaux (GREET) est consolidé et des modules prioritaires de formation ont été identifiés. Un catalogue de formation dans le cadre du partenariat avec la GIZ est en train d’être élaboré et sera présenté pour validation en juillet 2014.
- 10 institutions et 160 cadres et techniciens (40 participants par région des services déconcentrés de l’état, collectivités locales et acteurs de la société civile)  formés  sur  les différents concepts sur lesquels se basent l’intégration de l’environnement au niveau local et les rôles et responsabilités des différents acteurs dans sa mise en œuvre.
- 120 acteurs locaux (3 session de formation) formés sur la communication stratégique (C4D) au profit des membres du GREET au niveau des trois sites pilotes du projet  en vue d’établir un plan de communication en appui à l’atteinte des résultats du projet.
- Une étude juridique sur l’analyse des textes juridiques au regard de l’intégration des aspects environnementaux dans la planification et la gestion locales a mené à des propositions d’amendements en particulier la charte communale.
- Une étude pour l’analyse des PCD ( dans les 3 régions) devant déboucher sur des recommandations de verdissement des PCD et la proposition d’une ou deux communes pour le test de l’approche, a été lancée au niveau de la région Tanger Tétouan et concerne 11 communes de cette région reparties sur plusieurs provinces.
- Formation pour les Collectivités Territoriales et ONG sur la vulgarisation des 3 conventions de Rio.
3. Mise en œuvre d’une gestion adaptative du projet : des mécanismes de dissémination de l’information, de gestion des connaissances et de communication sont établis et opérationnels pour servir les objectifs du projet
- Le mini site Web du projet qui sera hébergé dans le site du MDCE est en cours de construction. Les deux numéros du bulletin du projet sont en cours d’édition et seront publiés en 1000 exemplaires.
Une réflexion doit être menée sur l’aspect gestion des connaissances courant du 2ème trimestre 2014.

Partenaires de financement



Partenaire

Montant

FEM

460'000 USD

Ministère délégué chargé de l’environnement en espèce

126'900 USD

PNUD

100'000 USD

DGCL en nature

50'000 USD

DE en nature

50'000 USD

Déboursement

Année

Montant

2012

68'244 USD

2013

210'978 USD

2014 (à juin) 69'391 USD

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe