Intégration de la Biodiversité dans les chaînes de valeur des Plantes Aromatiques et Médicinales Méditerranéennes au Maroc (PAM)

De quoi s'agit-il?

Le projet vise à renforcer la capacité des institutions gouvernementales marocaines, des organisations non gouvernementales et des citoyen(ne)s concernés afin de contribuer à la conservation de la biodiversité et la lutte contre la pauvreté en augmentant la valeur des PAM cueillies en milieu naturel et leur accès aux marchés tout en assurant la durabilité de la production.

En améliorant la coopération et en créant des partenariats parmi les pionniers nationaux et locaux, le projet peut créer un environnement de transformation, un développement approprié des compétences et des progrès technologiques au profit des participants à la chaîne de valeur des PAM.

Le projet mettra en place les mécanismes nécessaires, l’appui technique, législatif et institutionnel, afin de mieux intégrer la richesse de la biodiversité des PAM dans la chaîne de valeur de l'ensemble du sous-secteur, tout en tenant compte de la nécessité de créer une attitude de gérance responsable de la part de tous les intervenant(e)s du secteur en vue de préserver les ressources en mettant en œuvre une série de mécanismes pour assurer la viabilité du système.

Qu'avons-nous réalisé à ce jour?

Le guide et les manuels des Bonnes pratiques de collecte constituent un résultat majeur du Projet et vont contribuer à :

  1. Conservation des ressources naturelles et durabilité de l’exploitation des PAM
  2. Amélioration de la qualité des produits PAM
  3. Facilite la certification et la labellisation des PAM (collecte,  traitements post-collecte et traçabilité)
  4. Meilleur positionnement des produits PAM-Maroc sur les marchés internationaux (certification Bio, Qualité)
  5. Règlementation de la collecte des PAM spontanées : sur la base du Guide et des manuels des BPC, un cahier de charges type pour l’exploitation des PAM des domaines forestiers est en cours d’élaboration
  6. Outil de sensibilisation et de vulgarisation pour la conservation et la gestion durable des ressources naturelles en PAM
  7. Développement de la filière des PAM cultivées.

Les Plans de gestions des ressources en PAM seront livrés en 2015, les capacités du HCEFLCD sont renforcées en matière de  méthodes d’évaluation et d’aménagement des ressources en PAM (CPS type)  pour la réalisation d’études similaires dans l’avenir. Les différents acteurs de la chaine de valeurs des PAM bénéficient de l’assistance technique du projet, 1449 collecteurs (trices) formé(e)s sur les bonnes pratiques de collecte, 7 coopératives et 1 GIE formés sur les principes de la gestion, de l’entreprenariat et le montage de projets, ainsi que 8 coopératives et 2 sociétés formés sur la valorisation et la commercialisation des PAM.

Plus de 1500 acteurs de la chaine de valeurs (collecteurs, coopératives, sociétés, institutions gouvernementales, chercheurs, etc,) sont informés  et ou formés sur les bonnes pratiques de collecte et de traitements post-collecte pour la gestion durable et la valorisation des PAM

Quatre coopératives ont été certifiées Bio pour un meilleur positionnement et une plus grande valeur ajoutée de leurs produits PAM. 24 documents du Projet PAM  ont été largement distribués et téléchargés  à partir du site Fellah Trade

Partenaires de financement



Fonds pour l’environnement mondial

950,000 USD

PNUD

200,000 USD

Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification

580,000 USD

Ministère délégué auprès du Ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement chargé de l’Environnement

188,916 USD

Agence de Développement de l’Oriental

500,000 USD

Déboursement

Année Montant (USD)

2012

126,597

2013

374,609

2014

378,109

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Maroc 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe